La ligne verte

La ligne verte est un film américain réalisé par Franck Darabont en 1999. Il est une adaptation cinématographique du roman feuilleton du même nom de Stephen King. Cette série relate l'histoire d'un prisonnier innocent, mais qui sera finalement condamné à mort pour des raisons superflues. Ce film a ému le monde entier et tous ceux qui ont déjà eu la chance de le voir. Prenez connaissance de sa substance !

la ligne verte

La ligne verte : Synopsis

Paul Edgecomb, un ancien gardien-chef du pénitencier surnommé Ligne Verte entreprend d’écrire ses mémoires en 1996. Ce dernier revient alors sur l'affaire de John Coffey, un géant noir au regard absent qui est condamné à mort pour meurtre et viol de deux filles. Cette affaire défraya la chronique en 1935.

Le pénitencier où travaille Paul est en Louisiane, il est dénommé Cold Mountain. C'est aussi l'endroit où tous les détenus passent leurs derniers jours avant la chaise électrique. Le gardien-chef œuvre à ce que les condamnés profitent malgré tout d’un environnement humain et paisible.

Néanmoins, Percy Wetmore, un nouveau gardien sous les ordres de Paul perturbe cette organisation par la perversité et la cruauté dont il fait preuve envers les prisonniers. Ni le directeur du pénitencier, ni Paul le chef des gardiens ne peuvent agir puisqu’il est le protégé de sa famille. En particulier de sa tante, dont le mari est gouverneur de Louisiane.

Un jour, l'ami intime de Paul, Hal, lui révèle que son épouse souffre d’une tumeur cérébrale inopérable. Quant à lui, Paul, il est aussi atteint d’une infection urinaire qui lui fait terriblement mal et rend complexe sa vie de couple. John, le prisonnier innocent le soigna de manière extraordinaire : il l'empoigne et pose sa main sur l'endroit atteint puis recrache le mal sous forme de particules fines noires. Pour la femme de Hal, il l’a guérie sous les yeux de son mari.

Cependant, il ne recrache pas le mal cette fois-ci. Il le transmet à Percy le méchant qui finira ainsi sa vie dans un état catatonique à l’hôpital psychiatrique de Briard Ridge. Paul ne peut se résoudre par ailleurs à l’idée d’exécuter John, un innocent. Hanté par cette pensée, ses amis gardiens et lui décidèrent de faire évader Paul, mais ce dernier refusa cette proposition.

Alors, assis sur la chaise électrique le jour de son exécution, il refusa la cagoule que l'on pose sur la tête des condamnés parce qu’il a peur du noir. Il meurt finalement. Tous les gardes ont pleuré quand il a trépassé. Paul et ses collègues décidèrent par la suite de démissionner et de muter dans une maison pour jeunes délinquants, car ils ne pouvaient plus supporter leur rôle de bourreau.

Paul est depuis le jour de sa guérison, en parfaite santé.

La ligne verte : À propos des acteurs

Les acteurs de cette histoire sont les suivants :

  • John le prisonnier ;
  • Paul, l’ancien gardien-chef du pénitencier ;
  • Percy le méchant gardien du pénitencier ;
  • Hal ami et gardien du pénitencier ;
  • Moorles la femme d’Hal.

Les principaux acteurs de cette histoire sont John et Paul. En dehors de ces derniers, il y a aussi les personnages secondaires que sont Hal, Mélinda Moores, Percy, Delacroix, William Wharton et Arlen Bitterbuck. Ils se sont tous donnés pour la qualité et le bon déroulement du film. Ils ont été tous excellents.

La ligne verte : Tournage

La ligne verte est réalisée du mois de juillet 1998 au mois de décembre 1998. La majorité des extérieurs sont filmés dans le Tennessee. Certaines séquences ont été filmées en Caroline du Nord, précisément à Blue Ridge Mountains.

La façade de la prison utilisée dans ligne verte est celle de la prison civile de Nashville. Si le tournage s’est bien déroulé dans l'ensemble, sachez que le réalisateur a rencontré quelques difficultés techniques.

PagesT