1. MONTER SON PROJET

  • Trouver un film

Le Week-end du doc repose sur le principe de liberté de programmation. Il vous revient d'identifier les films que vous voulez programmer et de monter votre évènement.

Pour vous aider dans le choix des films, la coordination met à votre disposition un catalogue suggestif, des pistes thématiques et des catalogues de documentaires (audioviuels et sonores) accessibles en ligne et/ou en téléchargement. Elle se tient également à votre disposition pour réfléchir avec vous à votre programmation.

  • Trouver un partenaire

Les partenariats favorisent la mutualisation des moyens et facilitent la circulation des publics entre les lieux. Certaines structures participantes ne disposent pas de lieu de projection. Leur participation est rendue possible grâce aux partenariats qu'elles mettront en place avec des salles de cinéma ou d’autres structures d'accueil disposant le locaux et matériel de projection.

L'équipe du Week-end du Doc encourage vivement les partenariats entre différents opérateurs autour d'une même projection. L'expérience sur les précédentes éditions a démontré que ces collaborations étaient gages de succès et d'une mobilisation/participation plus importante du public.

2. S'AQUITTER DES DROITS

  • Les droits de projection

L’inscription ne dispense pas de l’acquittement des droits de diffusion ! Vous devez prendre contact avec l'ayant droit du film (producteur ou distributeur ou parfois le/la réalisateur(trice)) pour avoir son accord et vous acquitter des droits de projection publique. Les tarifs de location de copie (droits de projection publique) sont laissés à la liberté des ayants-droits. Néanmoins, dans le cadre spécifique du Week-end du Doc, il est leur est demandé d'aligner exceptionnellement leurs tarifs sur les tarifs plafonds du Réseau d'Action Culturelle Cinéma (RACC). Tous les producteurs membres de l' Association des Réalisateurs et Producteurs de Films Documentaires (ARPF-Doc) et des ateliers de production membres de l'Association des Atelier d'Accueil et de Production de l'Audiovisuel de la FWB (AAAPA) ont acceptés d'appliquer ce tarif préférentiel.

Les auteurs de documentaires belges francophones sont pour la plupart affiliés à des sociétés de gestion de droits, que ce soit la SACD-Scam ou encore la SABAM-Artes.

  • Les droits musicaux

Si vous diffusez de la musique au public au sein de votre établissement, notamment par le biais de films qui sont projetés ou visionnés sur place, vous êtes redevable de droits auprès de la SABAM.  Il vous revient de vérifier auprès de leur service (voir contact repris ci-dessous) si les musiques présentes dans le film sont enregistrées ou non dans leurs catalogues.

La plupart des lieux qui accueillent du public à l’année et qui diffusent régulièrement de la musique négocient un forfait annuel avec la Sabam. Vous pouvez vérifier cela avant votre événement pour organiser vos séances en toute tranquillité.

Les lieux qui ne disposent d'aucune convention à l'année avec la SABAM, devront appliquer la grille tarifaire 32A avec demande d'une autorisation préalable auprès de Mme Alice Henn (Tél: 02 - 286 15 73)

3. INFORMER L'EQUIPE DU WEEK-END DU DOC

Afin d'être inscrits et repris au programme du Week-end du doc, vous êtes invités à transmettre toutes les informations concernant votre projection:

  • date, heure
  • lieu
  • prix
  • film(s)
  • présence de l'auteur, autres activités

Toutes ces informations doivent être envoyées pour au plus tard le 30 septembre 2017 via cette adresse: 

4. TRANSMETTRE SON BILAN

Un questionnaire d'évaluation vous sera envoyé après le Week-end du doc. Vos réponses sont essentielles pour améliorer et faire évoluer cet évènement.

N'hésitez pas à prendre des photos de votre projection !


Connexion

Vous êtes organisateur ? Accédez à l'espace pro :